Sinorama prépare sa défense

Vacances Sinorama a fait savoir le 26 juillet qu’elle évaluait les options à sa disposition pour se défendre suite à sa mise sous tutelle par l’Office de la protection du consommateur.

Possibilité de constester la décision

Par voie de communiqué, jeudi, la compagnie reconnue pour offrir des forfaits abordables en Chine a ajouté qu’elle n’écartait pas la possibilité de « contester » la décision annoncée le 24 juillet par l’Office.

Devant des difficultés financières de Sinorama, l’OPC avait nommé un administrateur provisoire, soit PricewaterhouseCoopers, qui assumera la tutelle du voyagiste, dont les portes pourraient définitivement fermer à la fin du mois.

LIRE PLUS : Sinorama a jusqu’au 31 juillet pour se faire entendre

L’OPC avait avisé Sinorama que son permis d’agent de voyages, qui vient à échéance le 31 juillet, ne serait pas renouvelé. Si cette décision est maintenue, Vacances Sinorama disposera de 30 jours pour en appeler auprès du Tribunal administratif du Québec.

Rappelons que c’est l’OPC qui distribue les permis d’agent de voyage et qui a le pouvoir, en vertu du Règlement sur les agents de voyage et de la Loi sur les agents de voyage, de retirer le permis et de nommer un administrateur provisoire.

Source: La Presse Canadienne